Rédiger des évaluations en concaténant les cellules d’un tableur

vJ’ai déjà présenté plusieurs manières d’utiliser un tableur pour optimiser l’évaluation des élèves et la communication de ces évaluations (« Cocher, filtrer, copier, coller : évaluer avec un tableur« , « Une rubrique dans un tableur : évaluer plus efficacement les élèves« ).

Voici un nouveau procédé, facilement adaptable à différents contextes, reposant sur des feuilles de calculs, des menus déroulants et la concaténation des remarques.

Le tableur utilisé est Google Sheets, mais le procédé est déclinable sur d’autres tableurs (Excel notamment). Toutefois, grâce à ses modules complémentaires, Google Sheets permet des opérations intéressantes, comme l’export et l’impression au format texte ou la communication des évaluations aux élèves par publipostage.

Des modèles de tableurs duplicables et modifiables sont proposés en fin de billet.

Présentation générale

Vidéo

Diaporama


Lire la suite

Apprendre à rédiger avec un tableur

Capture d’écran 2017-04-22 à 00.00.57.png

L’enseignant est un architecte de situations d’apprentissage. Celles-ci sont efficaces quand elles permettent des rétroactions rapides et fréquentes, allant dans le sens d’un suivi fin et d’une véritable conversation. Dans cette perspective, l’utilisation d’outils numériques se justifie lorsque ceux-ci apportent — mieux que le papier — de telles possibilités d’interaction et de collaboration (immédiates ou différées), mais aussi de publication. Tel est le cas des tableurs, notamment dans leurs versions en ligne. 

L’usage du tableur se justifie aussi par la nécessité de développer la littératie numérique des élèves, autrement dit leur capacité à travailler avec les outils numériques fondamentaux. Or le tableur fait pleinement partie de tels outils. Il est dès lors important pour les élèves d’être formés à l’utilisation du véritable couteau suisse numérique qu’est le tableur. Cet outil ne sert pas qu’à effectuer des calculs : les données organisées dans des grilles peuvent être des textes.

Flexible, polyvalent et désormais en ligne (donc partageable et collaboratif), ses potentialités en font un outil de choix pour la conception de situations d’apprentissage. Pourquoi ne pas explorer plus avant ses potentialités pour des activités de recherche, d’écriture et d’évaluation ?

The answer is always a spreadsheet.
— Alice Keeler, @alicekeeler

Lire la suite

Suivi des prises de paroles négociées et des compétences avec un tableur

capture-decran-2017-02-18-a-21-18-14Un billet précédent a expliqué comment utiliser un tableur pour suivre des activités de prises de paroles négociées en groupes. Le but est ici d’inciter les élèves à élaborer collaborativement des réponses, et à prendre davantage la parole.

Je propose une version incluant le suivi de compétences. Le but est d’inciter les élèves à mettre en œuvre certaines compétences utiles dans l’apprentissage. Le tableur permet de de demander et de valoriser les compétences voulues dans les prises de parole.

Dans le cas de cours de philosophie, par exemple, j’attends que les prises de paroles comportent du questionnement, de l’argumentation, de la précision conceptuelle et des références à la culture philosophique et générale. Le tableur permet aussi de visualiser ces compétences par des badges ou des pictogrammes.

  • Voici une explication en vidéo.

Comme toujours, cette proposition très améliorable attend vos remarques avec curiosité.

Un tableur pour suivre des prises de paroles négociées en groupes

Capture d’écran 2017-02-18 à 21.19.36.pngPour animer et « ludifier » en classe les travaux de groupes, j’avais présenté un tableur pour suivre les scores de travaux en « îlots bonifiés ».  Après avoir poursuivi cette activité, je propose une nouvelle version, quelque peu allégée, du tableur. L’outil est ici Google Sheets, mais on peut facilement utiliser une autre application (Excel, Numbers, OpenOffice, Framacalc.

N.B. : je propose également une version prenant en compte le suivi de compétences.

Comme toujours, ceci est un travail en cours d’amélioration, qui bénéficiera résolument de vos remarques.

Collecter et envoyer les liens de formulaires personnalisés (2)

Après avoir vu comment paramétrer un formulaire pour permettre aux élèves de modifier et de compléter leurs réponses (dans « Collecter et envoyer les liens de formulaires personnalisés (1)« ), j’explique ici comment l’enseignant peut collecter les liens de modifications et, si nécessaire, les communiquer aux élèves en les imprimant au format court, sous forme de QR Codes ou encore par publipostage.

Lire la suite

Collecter et envoyer les liens de formulaires personnalisés (1)

giphy-1J’ai expliqué comment mettre en place des « Formulaires de suivis autonomes et formatifs des devoirs« . Ce dispositif donne satisfaction (même s’il ne permet pas encore une vraie conversation), mais il est exposé au fait que des élèves peuvent égarer leurs liens d’accès personnalisés. Certes, Google Forms (l’outil ici utilisé) permet l’envoi automatique de courriels contenant les réponses et les liens de modifications personnalisés. Mais les élèves peuvent encore égarer ces courriels ou peiner à les retrouver (qui donc leur enseigne à organiser une boîte de courriels ou à y manier les opérateurs de recherche ?).

Il est donc utile — même indispensable — de collecter les liens et de pouvoir les communiquer aux élèves en cas besoin, en les imprimant au format court, par des QR Codes ou par publipostage. Voici comment procéder avec Google Forms et Goole Sheets (méthode en partie adaptable à d’autres applications).

Cet article est complété par « Collecter et envoyer les liens de formulaires personnalisés (2)« .

Lire la suite

L’élève « hacker » de son évaluation

Capture d’écran 2016-12-25 à 20.14.19.png

Comment donner plus d’autonomie et de responsabilité aux élèves dans leurs apprentissages ? Comment développer entre les élèves et les enseignants une culture de l’évaluation formative continue (permettre la reprise et l’amélioration des exercices) et de l’évaluation conversationnelle (discuter avec les élèves de ces améliorations) ?
Pour soutenir cette démarche, je propose un dispositif numérique assez simple et très flexible, sous la forme d’un tableur par lequel chaque élève peut faire le suivi de ses travaux et de ses performances, auto-évaluer ses compétences, ainsi qu’émettre des remarques à propos du cours. Ce tableur partagé (en ligne) permet la discussion avec l’enseignant — et pourquoi pas entre les pairs ? — via les commentaires associés aux cellules. Il est élaboré avec Sheets (Google).

N.B. : des mises en œuvre sont également possibles avec Excel (O365), Numbers (iCloud) ou dans une certaine mesure avec Framacalc, — mais avec certaines limitations (telles que l’affichage des badges).

Lire la suite