5 raisons d’utiliser Google Slides au lieu de Docs

Google Docs est certainement un outil d’une remarquable efficacité. Cependant, ce n’est pas toujours le plus adapté à vos besoins. Choisir stratégiquement ses outils est une dimension importante de la compétence numérique, comme en témoigne par exemple Europass (basé sur le cadre européen DigComp). L’utilisateur expérimenté en résolution de problèmes peut en effet déclarer ;

« Je peux choisir l’outil, l’appareil, l’application, le logiciel ou le service le mieux adapté pour résoudre un problème non technique. »

Voici donc 5 raisons d’utiliser Google Slides, et de réfréner peut-être l’habitude de choisir – sans trop réfléchir ? – Google Docs.

N.B. : la démonstration est ici faite avec Google Slides, mais elle pourrait tout aussi bien être réalisée avec Microsoft Excel online, qui présente dans l’ensemble les mêmes fonctionnalités (l’application de bureau permet d’ailleurs l’enregistrement audio pour du feedback sur les diapositives).

1. Collaborer

Certes, toutes les applications de G Suite sont des outils de collaboration. Mais lorsque vous voulez collaborer, Slides peut l’emporter sur Docs. En effet, même en collaborant avec une seule autre personne dans un Google Doc, il peut être déconcertant de voir son texte passer à la page suivante pendant qu’on travaille dessus, du fait des modifications apportées en amont par l’autre personne. Pour éviter cela, une astuce est d’appuyer plusieurs fois sur la touche Entrée pour donner à chaque personne de l’espace pour saisir son texte, sans avoir à se battre pour le curseur.

Avec Google Slides, cependant, ce n’est pas un problème. Vous ajoutez des zones de texte et ces zones de texte ne se déplacent pas lorsque quelqu’un d’autre modifie les diapositives.

Pour vos élèves, faites une diapositive de base et partagez-la avec toute la classe. Chaque élève dispose ainsi de sa propre diapositive, en dupliquant cette diapositive de base.

Instructions pour les élèves : Ajoutez une diapositive et inscrivez votre nom dans les notes de l’orateur.

Pour autant, il est très facile d’avoir des discussions et de partager ensemble des idées dans un même Google Slides.

2. Donner et recevoir du feedback

Google Slides est un canevas ouvert. Vous pouvez par exemple faire glisser une illustration sur une diapositive d’élève, sans pour autant déranger son travail d’écriture.

Vous pouvez profiter de l’espace hors cadre pour insérer des commentaires et des illustrations, telles que des emojis personnalisés (avec Bitmoji). L’insertion d’images ou de texte dans un Google Doc d’élève a tendance à brouiller le document ! Cela déplace le texte et modifie finalement le document lui-même.

Notez que vous pouvez commenter dans une diapositive Google de façon granulaire, un mot ou une phrase, tout comme vous pouvez le faire dans un Google Doc.

Avec Google Slides, vous pouvez ajouter une toute nouvelle diapositive au travail des élèves, en en modifiant la couleur de fond. Cette « feuille vierge » vous offre toute la place pour donner des rétroactions et des commentaires, plutôt que de vous efforcer de le faire, tant bien que mal, dans une marge trop étroite.

L’élève peut ainsi facilement visualiser tous les commentaires sur les diapositives grâce au code de couleur.

Les mises à jour pour les élèves basées sur les commentaires sont également faciles, car ceux-ci peuvent simplement ajouter une autre diapositive.

Vous pouvez aussi colorer le fond des diapositive avec des couleurs codées, pour signaler ce qui est convenable (vert) et ce qui est à améliorer (orange).

3. Insérer du multimédia

Contrairement à Google Docs, vous pouvez ajouter des vidéos à Google Slides. Utilisez par exemple Screencastify pour enregistrer le commentaire au format vidéo, en les sauvegardant automatiquement dans Google Drive. Utilisez ensuite le menu Insérer pour ajouter la vidéo directement sur la diapositive de l’élève. Les élèves peuvent également ajouter de la vidéo à leur travail, ce qui ajoute une toute nouvelle dimension.

4. Facilité de prise en main et de suivi

Avoir à ouvrir et à circuler entre 30 Google Docs (un par élève) est certainement quelque chose que vous voulez éviter… Pour aider les élèves à démarrer, commencez par un Google Slides collaboratif. Créez une diapositive et partagez-la avec la classe avec un accès en modification autorisée. Pendant qu’ils saisissent leur contenu, vous pouvez plus facilement intervenir et donner votre avis, en restant dans un seul et même document.

Lorsque vous repérez une diapositive vierge, vous savez qu’un élève a du mal à démarrer et vous pouvez aller vous asseoir avec lui, dans la classe, pour l’aider. C’est plus difficile à identifier lorsqu’ils travaillent dans des Google Docs individuels, n’est-ce pas ? Les élèves peuvent toujours, par la suite, copier et coller leur contenu dans un Google Doc individuel, si l’on a besoin de copies finales formalisées.

5. Partage facile par URL ciblées

Si un élève répond à la question 20 dans un Google Doc, vous devez faire défiler l’intégralité de ce Google Doc pour examiner sa réponse. Cela va pour un élève… mais pas pour toute une classe. Faire cela encore et encore prend un temps précieux.

Demandez plutôt aux élèves de traiter une question par diapositive. Ils pourront ensuite vous soumettre le lien spécifique correspondant à la diapositive 20. Un jeu simple de touches permet cela : ‘Contrôle (ou Commande) L » met l’URL en surbrillance dans la barre d’adresse du navigateur Chrome, et ‘Contrôle (ou Commande) C’ la copie. les élèves peuvent alors coller ce lien dans un courriel demandant de l’aide ou le soumettre aux commentaires privés dans Google Classroom pour vous diriger exactement vers cette diapositive.

Vous pouvez aussi faire cela lorsque vous examinez ou corrigez un travail. Vous regardez par exemple la 12e diapositive d’un travail soumis par un élève et, après avoir saisis vos commentaires, vous mettez en surbrillance l’URL et la copiez, pour la communiquer à l’élève. « Je t’ai laissé un commentaire dans sur la question 12. Réponds à présent à ce commentaire. Voici le lien », ou simplement « J’aime vraiment ce que tu as écris ici ! », et vous placez le lien vers la diapositive à laquelle vous faites spécifiquement référence.

Essayez les diapositives

Examinez donc bien les raisons pour lesquelles Google Docs est, ou non, le meilleur outil pour votre activité d’apprentissage. Il se peut bien que Google Slides soit plus adaptée !


Article adapté de 5 Reasons to Use Google Slides Instead of Docs, avec l’autorisation d’Alice Keeler.
Ce contenu est soumis au droit d’auteur et n’est pas sous licence Creative Commons.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s