Lire à l’écran : (re)tournons (à) la page

image : licence CC Martin GommelNos élèves (9-16 ans) font face aux écrans trois heures et demie par jour en moyenne, hors du temps scolaire : 88 minutes sur Internet et 2 heures devant la télévision (EU Kids Online Final Report, 2012). Certes, derrière le déferlement des images, Internet assure aussi "une formidable promotion de l’écrit" (J.-P. Terrail, entretien sur skhole.fr).

Mais les écrans promeuvent une lecture spécifique, qui tend à s’opposer à la lecture classique. Dès lors, comment favoriser la lecture classique sur les écrans des terminaux numériques ?

Lire la suite

Suivre les compétences des élèves avec Podio

Par souci d’organisation professionnelle et pédagogique (mais aussi par un tropisme technophile personnel tenace…), j’explore diverses façons numériques de suivre les profils de compétences et les progressions des élèves.

Je vous propose ici un cahier des charges pour le choix de l’outil numérique et un dispositif avec l’application Podio.

Lire la suite

Des espaces partagés d’écriture avec WorkFlowy

Nous découvrons souvent dans les outils numériques des possibilités d’usages inattendus, des détournements qui sont autant de catachrèses (terme désignant d’abord l’emploi d’un mot au-delà de son sens propre, la catachrèse peut désigner un « écart entre le prévu et le réel dans l’utilisation des artefacts » (Pierre Rabardel [1]). Ces catachrèses peuvent permettre de répondre à des besoins didactiques, ou encore d’inventer de nouvelles situations d’apprentissage.

Je voudrais présenter ici quelques catachrèses pédagogiques de WorkFlowy.

Lire la suite

Réaliser et publier de courtes animations avec Tellagami

Capture d’écran 2014-04-20 à 21.31.53Les outils numériques facilitent la mise en œuvre des "quatre C" pédagogiques (pensée Critique, Collaboration, Créativité et Communication) et permettent de varier les séquences pédagogiques. Les applications mobiles de créations audio-visuelles peuvent en ce sens s’intégrer de multiples façons dans les séquences de cours. Tellagami en est excellent exemple.

Tellagami est une application très simple d’utilisation, fonctionnant sur les terminaux mobiles (ordiphones et tablettes iOS et Android), gratuite à ce jour. Tellagami permet de synchroniser un enregistrement vocal aux mouvements d’un personnage virtuel (d’aspect configurable avec quelques options), dans un décor choisi. La vidéo finale peut être directement publiée en ligne (sur le site de l’application) ou sauvegardée dans la bibliothèque de l’appareil mobile (puis exportée).

Lire la suite

L’enseignement de la philosophie doit certainement penser la culture numérique, mais il peut aussi s’en saisir et l’intégrer dans sa démarche. Face aux forces des industries de captation de l’attention, il est de la responsabilité de l’école de “coloniser académiquement” les outils numériques et d’éduquer les élèves à des usages numériques créatifs et réflexifs.
Corrélativement, cette intégration au cours de philosophie des outils et de la culture numérique permet de développer une pédagogie active. Elle permet de varier les activités de classe, souvent de manière ludique, en les ouvrant sur le monde extérieur. On développe ainsi quatre compétences importantes pour notre monde contemporain, connues comme les quatre C : Critical thinking ou pensée critique, Collaboration, Communication et Créativité.
> Pour une vue plus large, merci à Jean-Michel Le Baut qui dépeint si bien la nature de mon projet : La philosophie enrichie.
> Et merci aux amis de e-teachers pour cet espace de parole.

Plickers : des “boîtiers de vote" en papier pour les élèves.

Comment permettre aux élèves d’une classe de répondre simultanément à une même question (question fermée ou sondage) et comment recueillir à la volée leurs réponses "anonymement", sans qu’ils puisent être influencés par les réponses de leurs pairs ? Comment consulter instantanément et archiver ses réponses individuelles ? Comment visualiser et projeter les graphiques statistiques des réponses des élèves ?

Des technologies le permettent aujourd’hui, mais elles sont souvent coûteuses et assez lourdes à installer. Les boîtiers de vote électroniques (télévoteurs ou clickers), permettent la collecte immédiate et le traitement statistique des réponses. Mais ils supposent un équipement assez onéreux pour chaque salle de classe (jeu de boîtiers émetteurs, dispositif de réception et logiciel de traitement des données), des risques de détérioration ou de perte ainsi qu’un entretien régulier(remplacement des batteries, mises à jours des applications). De même, les systèmes de réponses distribués sur les outils mobiles des étudiants et administrés via des plateformes en ligne (comme Socrative) supposent un équipement de chaque élève et des connexions sans fils. Ces conditions d’équipement sont rarement intégralement rencontrées et sont de toute façon difficilement exigibles de la part des élèves.

La recherche, de son côté, montre que l’utilisation des télévoteurs augmente la confiance en soi, la motivation, la satisfaction des étudiants et la rétention de la matière (voir la synthèse de V. Laberge et E. Francœur : "Les télévoteurs et la dynamique de classe").

Un nouvel outil vient opportunément répondre en large partie à ce problème, d’une façon étonnement simple et brillamment efficace : Plickers. Plickers avance un slogan que l’usage ne dément pas : "Clickers, Simplified".

Lire la suite

Participation orale des élèves : donner les jetons pour ne pas avoir les boules

Dans chacune de nos classes, la prise de parole des élèves est bien souvent inégale : alors que certains interviennent systématiquement et dominent les échanges, d’autres demeurent obstinément muets…

Comment inciter tous les élèves à parler et à participer ? Comment le faire ludiquement ? Est-il possible de visualiser la distribution de la parole dans la classe ?

Parmi des nombreux trucs pédagogiques répertoriés, j’en ai trouvé un à la fois très simple et très efficace : les jetons de poker (voir par exemple ces références).

Lire la suite