L’élève « hacker » de son évaluation

Capture d’écran 2016-12-25 à 20.14.19.png

Comment donner plus d’autonomie et de responsabilité aux élèves dans leurs apprentissages ? Comment développer entre les élèves et les enseignants une culture de l’évaluation formative continue (permettre l’amélioration des devoirs) et conversationnelle (discuter des améliorations) ?

Pour soutenir cette démarche, je propose un dispositif simple et flexible sous la forme d’un tableur permettant à chaque élève d’opérer le suivi de ses travaux et de ses performances, d’auto-évaluer ses compétences ainsi que le cours. Ce tableur, idéalement partagé en ligne, permet la discussion avec l’enseignant — et pourquoi pas avec les pairs — via les commentaires associés aux cellules.

Ce dispositif est adaptable à de nombreuses situations d’enseignement et est ouvert à de nombreuses variations et améliorations.

Lire la suite

“It takes two to tango” : implication des élèves dans la visualisation et la différenciation des évaluations

 

L’évaluation doit impliquer l’évalué et l’évaluateur (“It takes two to tango”), et elle gagne aussi à être différenciée selon l’état de finalisation du travail. Pour répondre à ces deux exigences, je reprends une stratégie de Tom Barrett (The 30% feedback) pour l’intégrer aux outils numériques d’écriture collaborative (notamment Google Documents) et pour créer un tableau de bord de l’enseignant (dans Google Drive et dans Google Classroom).

Lire la suite