Une rubrique dans un tableur : évaluer plus efficacement les élèves

grilleLes enseignants cherchent à rendre les évaluations moins chronophages et plus utiles pour les élèves.
L’intérêt des grilles est ici connu : elles encadrent la subjectivité de l’évaluateur et réduisent la portée de certains biais de jugement, elles améliorent la fidélité et la stabilité des évaluations, elles ont généralement la faveur des apprenants, elles génèrent des traces d’apprentissages, elles améliorent la rapidité de l’évaluation (voir ce qu’en dit l’Université de Genève).
Voici une proposition d’utilisation de grilles d’évaluation avec un tableur en ligne. L’outil choisi est Google Sheets, dont certaines fonctions avancées (création de documents et publipostage) ne sont à ma connaissance pas encore disponibles dans les autres outils. Ce dispositif est bien entendu adaptable à différentes situations d’évaluation, pour différents niveaux scolaires et différentes matières.
N.B. : j’avais déjà présenté un dispositif basé sur un formulaire lié à un tableur (« Corriger des copies avec un formulaire« ) ou un autre basé sur des copies numérisées au format pdf (« Corriger numériquement (et efficacement) des copies papier »).

Lire la suite

Entrons dans la légende

Pour diversifier les activités de lecture et d’écriture, je propose un exercice dans lequel le élèves écrivent des légendes d’images illustrant des textes. Cette activité utilise des formulaires en ligne (collecte des légendes) et des feuilles de calcul (consultation et traitement des propositions). Elle est facilement transférable et adaptable à de nombreuses situations pédagogiques.

Lire la suite

Formulaires de suivi autonome et formatif des devoirs

qSuivre les travaux de nos élèves est une tâche importante. Cette tâche peut cependant devenir fastidieuse en évaluation formative, lorsque l’enseignant accorde une marge de manœuvre aux élèves pour le choix, le rythme et le délai de remise des travaux : qui a rendu ? qui n’a pas rendu ? qui a commencé et non finalisé ? qui a repris son travail pour l’améliorer ?… Pourquoi ne pas alors responsabiliser davantage les élèves en leur confiant une bonne partie de cette tâche de suivi ? Et comment le faire numériquement ?

Je propose un dispositif basé sur des formulaires de suivis dynamiques (l’enseignant peut ajouter progressivement des entrées correspondant aux nouveaux exercices), individualisés et modifiables (chaque élève peut modifier l’état d’avancement de ses propres travaux).

L’outil proposé est Google Forms, accessible avec un compte Google (non nécessaire pour les élèves). Cet outil permet aussi de générer des statistiques au format graphique à partir des réponses qui remplissent automatiquement un tableur en ligne.capture-decran-2016-10-09-a-20-56-26

Lire la suite

Exploration des potentialités d’un blogue d’élèves

Puisque les blogues sont efficaces…

Comme on le sait, l’utilisation de blogues en contexte scolaire a des effets très positifs. Des pionniers ont en suffisamment témoigné (comme Mario Asselin), et la recherche l’a bien établi, comme le résume cette capsule :

• les conditions affectives : les blogues sont appréciés et motivent les élèves
• les différents contextes d’utilisation : leur utilisation est rapide et flexible, en plus de fournir une ouverture intéressante sur le monde ;
• le déroulement de l’apprentissage : les élèves ont tendance à s’impliquer davantage dans leur écriture lorsque celle-ci s’effectue sur un blogue ;
• les performances : les élèves écrivent davantage (mais la qualité des écrits demeure un enjeu).

… je me lance avec les élèves et voici le Philo Blog

Ce n’est qu’en fin d’année scolaire 2015-2016 (mai et juin) que je me suis enfin lancé avec mes élèves de première (avant-dernière année du secondaire, cours de philosophie). Voici l’adresse : www.philosite.eu.

Lire la suite

Bien doser le numérique : de la fatigue à l’enthousiasme

f21e5075952b1fe6b88dc424555b7dc2
Depuis plusieurs années, je recueille avec grand intérêt l’opinion de mes élèves au sujet de mes cours (j’utilise pour cela un questionnaire en ligne). Une critique revient assez fréquemment : dans mes cours, trop de temps est perdu avec l’utilisation du numérique (même si d’autres élèves expriment au contraire leur enthousiasme à l’égard de l’intégration des outils numériques). Sans avoir affiné l’enquête pour identifier avec certitude les raisons de cette critique, ni quel profil d’élève tend à la formuler, je peux avancer quelques idées.

Lire la suite

Corriger numériquement (et efficacement) des copies papier

Si vos élèves ou vos étudiants vous remettent systématiquement leurs travaux sous forme numérique, vous êtes déjà engagés dans l’augmentation de votre travail de correction. Au cas contraire (c’est largement le mien), vous pouvez faire un détour par la numérisation des copies papier (au format pdf) pour bénéficier de l’efficacité et de la richesse d’une correction numérique. Plusieurs applications permettent en effet de saisir des remarques sur des documents pdf, mais aussi d’y placer ou d’y « tamponner » à la volée des remarques-types bien pratiques.

Certes, tous les travaux ne justifient pas ce dispositif. Mais pour les travaux qui requièrent des commentaires fournis, cela se révèle très utile, tant pour l’enseignant que pour l’apprenant.papier-numérique

N.B. : pour une approche complémentaire (en environnement « tout numérique ») voir le billet de Yann Houry : « Corriger des copies numériques ». Lire la suite

« Un groupe, un ordinateur »

J’ai présenté dans un billet précédent le dispositif de travail en « îlots bonifiés ».  Je découvre à présent avec plaisir que cette organisation me permet aussi d’utiliser plus facilement les appareils nomades à disposition des élèves. Travailler en groupes permet de mieux mobiliser les outils nomades disponibles.

Quel usage du numérique avec un équipement inégal ?

En effet, mon établissement n’ayant pas de programme du type « Un élève, un ordinateur », il est rare que chacun de mes élèves ait à sa disposition un appareil numérique (smartphone, tablette, ordinateur portable). Cette inégalité d’équipement m’empêche parfois de réaliser certaines tâches numériques.

« Un élève groupe, un ordinateur »

Or, dans une organisation en groupes il n’est pas besoin que chaque élève dispose d’un appareil connecté. Un seul  appareil suffira pour que chaque groupe saisisse et communique sa réponse. De même, un seul appareil suffira à chaque groupe pour faire une éventuelle recherche d’information ou une autre tâche numérique.

Socrative, efficace outil pédagogique

De fait, j’utilise volontiers l’application en ligne et mobile Socrative, qui me permet de poser des questions aux groupes (questions fermées et à choix multiples ou questions ouvertes), avec une console de suivi.

Pour chaque question, les élèves de chaque groupe décident ensemble de la bonne réponse à donner. L’élève en possession d’un terminal mobile connecté saisit alors la réponse au nom du groupe.

N.B. : Socrative est  à ce jour gratuit. Il existe d’autres outils, tels que KahootZaption… Voir la liste proposée par Edutopia : « 5 Fantastic, Fast, Formative Assessment Tools« .

 

https://www.flickr.com/photos/dannynic/6938448574/image cc flickr Danny Nicholson