Rédiger des évaluations en concaténant les cellules d’un tableur

vJ’ai déjà présenté plusieurs manières d’utiliser un tableur pour optimiser l’évaluation des élèves et la communication de ces évaluations (« Cocher, filtrer, copier, coller : évaluer avec un tableur« , « Une rubrique dans un tableur : évaluer plus efficacement les élèves« ).

Voici un nouveau procédé, facilement adaptable à différents contextes, reposant sur des feuilles de calculs, des menus déroulants et la concaténation des remarques.

Le tableur utilisé est Google Sheets, mais le procédé est déclinable sur d’autres tableurs (Excel notamment). Toutefois, grâce à ses modules complémentaires, Google Sheets permet des opérations intéressantes, comme l’export et l’impression au format texte ou la communication des évaluations aux élèves par publipostage.

Des modèles de tableurs duplicables et modifiables sont proposés en fin de billet.

Présentation générale

Vidéo

Diaporama


Qu’est-ce que la concaténation ?

La concaténation consiste à abouter des chaînes de caractères. Cette opération permet par exemple de mettre bout à bout des segments de textes contenus dans les cellules d’une feuille de calcul, pour générer des phrases complètes. Alice Keeler propose une bonne explication des bases d’une telle opération (en anglais) : « Google Sheets: Concatenate … You’re Welcome« , ainsi que dans l’aide de G Sheets.dans l’aide de G Sheets.

Capture d_écran 2017-06-18 à 13.21.50

Dans le cadre de l’évaluation des élèves, on peut ainsi générer un rapport en joignant des segments de textes et en les insérant dans un canevas typique. Ces segments de textes (les évaluations personnalisées) auront été sélectionnés à l’aide de menus déroulants ou auront été directement saisis dans les cellules.

Explication de l’utilisation du tableur

copie (1)Communication des évaluations aux élèves

Deux manières sont ici envisageables.

1. Communiquer individuellement chaque évaluation. Trois modalités se présentent :

  • copier-coller chaque évaluation dans un traitement de texte, puis imprimer le document ;
  • copier-coller chaque évaluation dans un courriel, puis envoyer ;
  • copier-coller chaque évaluation dans l’espace personnel de chaque élève, comme par exemple dans un bloc-notes OneNote pour la classe.

2. Communiquer les évaluations en bloc :

  • copier-coller chaque évaluation dans une même colonne d’une feuille de calcul, puis exporter l’ensemble sous la forme d’un fichier au format texte grâce au module complémentaire Save As Doc (avec un saut de page entre chaque élève), puis imprimer et distribuer ;
  • copier-coller chaque évaluation dans une feuille de calcul contenant les adresses électroniques des élèves, puis publiposter l’ensemble avec un module complémentaire tel que Yet Another Mail Merge ou Autocrat.

Modèles de tableurs duplicables et modifiables

Ces liens nécessitent un compte Google afin de pouvoir effectuer des copies des fichiers.

2017-06-20_22-14-56

 


Sinon, il reste toujours la fameuse méthode des tampons…

tampon2

7 réflexions sur “Rédiger des évaluations en concaténant les cellules d’un tableur

  1. Effectivement, c’est là une optimisation de la méthode des tampons que j’employais (de manière moins cruelle que dans la video).
    J’enseigne le français. Pour les dissertations, j’évalue essentiellement 4 aspects : la valeur de la réflexion, la qualité de la langue, la richesse du style, et enfin la culture (littéraire). Je vais donc adapter cela à mes propres travaux et je vous dirai ce que j’en retire.

    Merci pour ce nouvel article !

    Aimé par 1 personne

  2. Cher François,
    j’avais oublié la séquence des tampons de Guy Montagné. Un plaisir.
    Excellente vidéo. Toujours admiratif des profs, surtout de lettres, qui se lancent dans les tableurs. C’est un long travail que de faire comprendre l’utilité et l’aspect productif des dits tableurs !…

    J'aime

  3. Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester le système, je le ferai à la rentrée. En revanche, j’utilise actuellement la concaténation pour réaliser des QCM de manière commode (avec génération automatique de différentes versions du QCM pour éviter la triche).

    Le QCM a de nombreuses limites mais il a l’avantage :
    1) De tester l’apprentissage des connaissances « bête et méchant ». Il faut bien entendu le coupler avec des évaluations plus approfondies telles qu’une dissertation ou un commentaire, ou encore d’autres types d’évaluation plus originaux.
    2) De se corriger très rapidement (surtout si l’on a recours à la correction automatique par ordinateur, ce que je n’ai pas encore testé, mais que je ferai).

    En revanche, il demande un peu de temps pour être préparé, mais avec un tableur, on peut aller en réalité très vite…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s