Les ressources du cours en réalité augmentée dans les manuels des élèves

Pour mes élèves — et bien souvent avec eux —, je produis de nombreux documents : synthèses, cartes d’idées, enregistrements audio, clips vidéo, quiz, détournements joueurs… Mais comment assurer le meilleur accès et la meilleure consultation de ces ressources par les élèves ? Comment favoriser un « apprentissage unifié ou diffus » (Seamless learning), c’st-à-dire « la tendance […] de passer d’un terminal à l’autre, d’un environnement à l’autre, sans rupture d’apprentissage » ?

La réponse est bien entendu la publication en ligne : depuis quelques années, je rassemble de nombreuses ressources sur le site travauxphilo.blogspot.fr (il me semble d’ailleurs que la publication ouverte d’exercices scolaires augmente la motivation des élèves). Cette publication rend possible la consultation des ressources.

Mais comment alors amener les élèves à consulter effectivement ces ressources, et idéalement de manière autonome ?

Solution 1 : les QR codes

J’ai exploré en 2012 une première solution technique : placer dans divers livres de la bibliothèque de l’établissement des liens vers les ressources numériques, grâce à des QR codes (voir le billet Des codes QR pour lier des publications numériques d’élèves aux livres de la bibliothèque).

Cette solution est intéressante car robuste technologiquement, mais elle manque de flexibilité et elle se limite à l’espace physique de l’établissement scolaire.

Solution 2 : la réalité augmentée

Depuis septembre 2013, j’explore un nouveau dispositif, pédagogiquement très prometteur : la projection des ressources dans les manuels des élèves par la réalité augmentée.

L’application-service utilisée est Aurasma (plus accessible, à ma connaissance, que Layar). Les élèves peuvent utiliser l’application mobile Aurasma, sur leur smartphone ou leur tablette (Androïd ou iOS). Autrement dit, ils peuvent accéder aux ressources via leur manuel imprimé et les terminaux mobiles dont ils ne se séparent pas.

Par exemple, après avoir lu une page du manuel “papier”, un élève peut directement afficher sur la page un questionnaire de lecture, une vidéo explicative, une carte d’idée synthétique ou tout autre ressource en ligne. Les ressources sont toujours aussi accessibles sans l’application aurasma (pour ne léser aucun élève), via une liste publiée sur le site du cours.

Pour faciliter l’identification des ressources, je développe un jeu de pictogrammes (voir ici les propositions d’un collègue)  :

pictos aurasma

Ce dispositif, toujours en cours d’invention, m’apparaît particulièrement stimulant.

  • Il facilite et augmente potentiellement la consultation des ressources pédagogiques.
  • Il permet  de développer des ressources pédagogiques finement articulées avec le manuel : outre des explications complémentaires, je peux proposer sur certaines pages des sondages et des questionnaires de compréhension (QCM), ou encore l’accès direct au forum du cours.

Voici une petite démonstration vidéo du dispositif, dans son état actuel d’élaboration.

Et une autre démonstration, en remerciant l’AWT et Pascal Balancier pour la mise à disposition (repère : 12 minutes 2 secondes) :

http://youtu.be/l5iTBN3Ggkk?t=14m2s.


Carte de ressources autour de la réalité augmentée en pédagogie.


Recension de cette proposition dans Thot Cursus.

54 réflexions sur “Les ressources du cours en réalité augmentée dans les manuels des élèves

  1. Bonjour,
    j’ai essayé Aurasma et j’ai été séduit par l’idée mais je ne l’ai pas encore assez développée.
    Ce que vous présentez me plait beaucoup et me conforte dans l’idée que cette application a de l’avenir en classe et hors la classe. Sommes nous autorisé à utiliser vos pictogrammes?
    Merci et bonne continuation

    J'aime

  2. Merci pour votre commentaire. Aurasma me semble être une application très flexible, permettant d’inventer des utilisations multiples.
    Vous pouvez sans souci utiliser mon jeu de pictogrammes. Peut-être vous faudrait-il les fichiers individuels ? Je peux vous les communiquer par mail (ou plus facilement pour moi la page avec tous les pictogrammes).
    Si vous publiez quelques chose sur vos activités, merci de bien vouloir m’en tenir informé.
    Cordialement,
    F.J.

    J'aime

    • Bonjour, je prends enfin le temps de vous répondre (merci les vacances studieuses…). Merci pour les pictogrammes et si cela ne vous pose pas de problème, je veux bien les fichiers individuels.
      Je n’ai encore rien fait avec Aurasma mais c’est dans ma Todolist pour les prochaines vacances et je ne manquerai pas de vous tenir informé.
      Bonne fin d’année.
      S.P.

      J'aime

      • Bonjour,

        Voici un fichier avec les images (les pictogrammes sont presque stabiliss pour mon usage, mais ceci reste encore un travail en dveloppement). Mon fichier source est un document Keynote sur Mac, utilisant la police FontAwesome.

        Je reste votre disposition pour toute aide ultrieur et trs intress par vos propres essais.

        Trs cordialement,

        [image: Franois Jourde] [image: signature] > about.me/jourde

        J'aime

  3. Bonjour et tout d’abord meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

    J’ai créé mon premier Aura (quelque chose de très simple: une image (avec une définition) qui s’affiche sur un cours. Je vois bien les perspectives que cela offre, à condition que je saisisse bien quelques éléments:

    J’ai regardé à nouveau votre vidéo et si j’ai bien compris, vos pictogrammes sont des images avec des liens insérés qui renvoient vers des ressources que vous hébergez par ailleurs, non?

    Pour ce qui est des vidéos, Blinkx me parait limité. Je me suis créé un compte et je pensais que dans l’application Aurasma j’allais retrouvé ma « vidéo test » installée sur Youtube et que Blinkx repère bien, mais non, Aurasma ne me la propose pas. Je ne comprends pas comment cela marche. Comment faites-vous pour les vidéos?

    Merci pour le temps que vous me consacrez.

    Bien cordialement
    Sylvain Pérot

    J'aime

    • Bonjour,

      Pour les vidéos, deux solutions selon moi dans l’état actuel des choses :
      1. Soit une vidéo courte (pour un fichier léger) téléversée dans Aurasma Studio (hébergée chez Aurasma) : la vidéo peut alors être directement empbarquée sur la page.
      2. Soit une vidéo plus longue, hébergée sur Youtube ou autre, et appelée par un lien inséré dans la page grâce à un bouton (image en overlay activant un lien vers la vidéo).

      J’espère que cela vous éclaire un peu. Peut-être existe-t-il une autre solution ?
      F.

      J'aime

  4. Bonjour,
    J’ai découvert votre usage des TICE sur le dernier épisode d’e-teachers, plus qu’intéressant ;)
    Je suis prof de technologie en 3ème à Paris, je développe un projet autour des codes QR, puces nfc et réalité augmentée sous Augment, mon blog : http://technocodes.eklablog.com
    (Augment est une appli française, j’ai réussi à obtenir le débloquage de l’appli pour les enseignants… Il faut dire que les dirigeants de l’entrepresise sont plus que sympas…)
    Grâce à vous, j’ai découvert Aurasma, mais je n’ai pas compris comment vous rendez vos pictogrammes « cliquables ». Passez-vous par Aurasma studio ? Vous signalez également dans le podcast qu’Aurasma vous a débloqué des fonctionnalités ? Ont-elles un lien avec la mise en place de ces pictogrammes ?
    Bien à vous.
    JP

    J'aime

    • Bonjour,
      Merci de me faire découvrir votre travail et l’application française Augment, que je vais explorer.
      Sur Aurasma en ligne (aurasma studio) on rend les éléments cliquables en créant des actions (le tutoriel d’Aurasma l’explique facilement). Je ne sais plus si les fonctionnalités « premium » débloquées concernent les actions sur les éléments… je ne crois pas.

      Cordialement,

      J'aime

  5. Merci pour la réponse (hyper rapide !).
    Je vais regarder tout cela attentivement.
    Quant à Augment, le principe est sensiblement le même qu’Aurasma sauf que l’appli ne sert que pour la visualisation. Les traqueurs (comme Aurasma, toute image est acceptée) et les éléments associés sont à paramétrer en ligne sur leur site. Il est plus orienté objets 3D avec des manipulations possible de la part de l’utilisateur (rotation en slidant du bas vers le haut avec 2 doigts, zoom…). Il est aussi possible d’afficher des images mais pas de vidéo, par contre, à une image ou à un objet 3D, on peut y associer un commentaire (texte uniquement) et y insérer des liens internet. Les objets 3D, peuvent être importés via Google SketchUp par exemple.
    Il est également possible de prendre une photo de la visualisation avec le device.
    Cdlt.

    J'aime

  6. L’utilisation de la 3D est moins évidente dans le cadre du cours de philosophie… quoique ! C’est surtout une question de temps pour développer ici des compétences que je n’ai pas en 3D…
    L’insertion de la vidéo dans Aurasma reste une fonction essentielle pour moi.

    J'aime

  7. Bonsoir François,
    J’ai testé ce matin entre deux cours Aurasma Studio, effectivement la création de pictogrammes cliquables est simple et bien fichue. Je n’arrive pas à reproduire un link vers un commentaire audio seul, à moins de passer à un stockage sur une page web… Mais je n’ai pas trop fouillé non plus…
    Aurasma offre une alternative vraiment sympa à Augment et à Junaio pour le développement des projets autour de Technocodes. (Junaio, autre appli de RA sympa, mais faisant appel avant tout à la géo localisation, cela reste malgré tout assez complexe pour créer sa propre… comment dire… Aura…).
    JP

    J'aime

  8. En effet, pour les fichiers audio, à ce jour, il faut ruser :
    – soit proposer soit un lien externe vers la ressource,
    – soit embarquer l’audio comme dans une vidéo ayant une image fixe (mais pas un trop long enregistrement en ce cas).

    J'aime

  9. Bonjour François,
    Juste pour te signaler que je fais référence à ton blog sur un de mes articles, si cela te pose problème fais moi signe, je supprime.
    http://technocodes.eklablog.com/aurasma-une-autre-application-de-realite-augmentee-possible-pour-techn-a107306552
    J’ai un pb de chargement du commentaire audio sous android genre about blank (galaxy note 2), et je ne détecte même pas l’image avec une nexus 7 2013, par contre avec mon ipad 2 (ios 7), tout est parfait ???
    Peut être que l’appli est moins optimisée que sur ios…

    J'aime

  10. Je voudrais utiliser le même système pour mes cours et même si possible réaliser un projet avec mes élèves de 3ème en collège (France). Le seul problème, existe-t-il un logiciel comme Aurasma mais utilisant une webcam et non une tablette (trop cher pour mon collège) ou un smartphone (interdit au collège) ? Si possible gratuit pour l’enseignement. Merci d’avance.

    J'aime

  11. Aurasma n’est pas compatible avec Windows on dirait ? … Dommage les tablettes windows8.1 commencent à se répandre :( … Ou alors j’ai mal cherché ? … Le concept me semble intéressant et trouverais assez naturellement sa place dans un de mes cours de sciences.

    J'aime

  12. En effet, Aurasma n’est pas à ce jour disponible pour les tablettes Windows, — comme un grand nombre d’applications à ce jour. Mais en ces matières les lignes peuvent bouger, surtout si les tablettes Windows se diffusent. Tenons-nous a courant !

    J'aime

  13. Pingback: Les ressources du cours en réalité augmentée dans les manuels des élèves | neottia nidus-avis

  14. Pingback: Transformer le manuel "papier" en manuel numérique personnalisé, par l’intégration en réalité augmentée des ressources produites par les élèves | Ludovia Magazine

  15. Bonjour,
    Je découvre cet article avec quelques mois de retard et je reste émerveillé par ce qui est proposé.
    Je voulais partir sur la création d’un manuel numérique pour intégrer mes ressources de classe inversée dans le cours des élèves, mais je pense que l’utilisation d’aurasma sera une option intéressante.
    Je vous tiendrais au courant de mes avancées.
    Bravo

    J'aime

  16. Bonjour,
    Je suis professeur d’arts plastiques dans l’académie de Caen et je souhaite avant tout vous remercier pour votre travail de diffusion concernant votre projet de réalité augmentée. Votre site et vos vidéos sont claires et m’ont naturellement amené à réfléchir sur mes propres documents de cours et ma propre pédagogie.
    J’ai donc essayé depuis deux jours de produire, comme vous, une interface en réalité augmentée sur les polycopiés que je donne à mes élèves. Malheureusement, je n’arrive pas au même résultat que vous: l’image Trigger (image de déclenchement) ne fonctionne pas toujours bien en utilisant Aurasma studio, les vidéos n’apparaissent pas sur la page mais se lancent via une fenêtre internet, les boutons cliquables ne me permettent pas de faire apparaître directement les images sur la page mais toujours sur une autre fenêtre etc…
    Je me tourne donc vers vous car je me demande si Aurasma studio n’a pas été modifié car l’interface de cette plateforme de création online ne correspond pas à l’interface que l’on retrouve sur l’ensemble des tutoriels présents sur la toile?
    Avec quelle interface travaillez-vous? Aurasma sur votre tablette? Aurasma studio sur votre ordinateur? ou un software Aurasma studio téléchargeable?

    Merci encore et bonnes vacances ^^
    Bruno Gonzalez

    J'aime

  17. Bonjour Francois, je viens de découvrir vos articles sur le net et je me réjouis de vos bonnes idées. J’ai essayé pour moi Aurasma et espère l’utiliser dans mes cours. Mais j’ai deux questions à vous poser.

    Depuis la rentrée de septembre, j’utilise pour toutes mes classes la plate-forme edmodo. Pensez- vous que je puisse y mettre une image , une aura?

    J’ai vu aussi qu’il y avait une sorte de grande bibliothèque d’images que l’on pouvait utiliser. Comment s’y retrouver? Est-il possible d’y mettre aussi ces propres images?
    Je ne suis qu’au début de cette découverte donc mes questions sont un peu « plan plan » :(
    Merci de bien vouloir y répondre.

    Bien cordialement,
    Valérie

    J'aime

  18. Bonjour Valérie,

    • Sur Edmodo vous pourrez je pense placer une image… mais il faudra la visualiser via l’application aurasma pour l’activer (filmer l’écran donc !).
    • A ma connaissance aurasma propose une bibliothèque d’objets 3d, mais c’est à vous de préparer les images déclanchantes (trigers).
    Vous trouvez en ligne de bons tutoriels.
    Bien à vous,

    J'aime

    • Merci Francois de votre réponse. Je viens de passer ma journée à bidouiller sans arriver vraiment à un bon résultat. Je n’arrive pas encore à maitriser cette technique et je n’arrive pas à dépasser le niveau du gag: par exemple une tortue qui apparait.
      Le fait que vous l’utilisiez en cours de philo ouvre un chemin mais ce n’est pas si facile.
      Bonne soirée à vous.
      Bien cordialement,
      Valérie

      J'aime

  19. Pour ma part, après les conseils judicieux de François, je me suis lancé et j’ai commencé à enrichir deux manuels d’histoire-géo, ceux de mes 1ères et Terminales Bac Pro. Ils aiment bien cette idée d’enrichir le manuel papier et au prochain trimestre je compte faire en sorte qu’ils les enrichissent eux mêmes.
    Voici le lien pour voir ce que j’ai enrichi déjà enrichi:
    http://lewebpedagogique.com/histoiregeocassinperot/2014/11/14/auras-pour-le-cours-de-terminale/

    J'aime

  20. Merci Sylvain! Je vais profiter des vacances de Noel pour regarder attentivement vos notes.
    Je vous souhaite aussi de bonnes vacances.
    Bien amicalement,
    Valérie Guéraiche

    J'aime

  21. Bonjour François,
    Je vois plein de référence à Aurasma dans le corps enseignement et j’avoue que je suis très étonné car je ne trouve pas leur système très simple à utiliser. Le créator de Metaio est bien plus conviviale et permet au prise en main rapide. Il doit y avoir des avantages à Aurama que je ne vois pas.

    J'aime

    • Bonjour Grégory, je viens de lire l’article sur le livre de Stéphane Dorlac. Ce livre est-il compréhensible pour une personne ( ici, moi) ayant peut de connaissances en informatique. Permet-il facilement d’apprivoiser ce sujet?
      Bien cordialment,
      Valérie

      J'aime

      • Bonjour,
        Je reviens vers vous car n’ayant pas eu de réponse à mes questions précédentes et cherchant depuis à approfondir mes connaissances sur la réalité augmenté, je souhaite vous faire part de mes tests et de mes difficultés.
        J’ai testé trois applications de réalité augmenté:
        LAYAR
        points positifs: interface de création intuitive
        points négatifs: les vidéos ne sont pas chargées sur la plateforme et les liens multimédias renvoient directement vers des URL, le bon fonctionnement de l’aura dépend énormément du type de contenu et surtout de la qualité de la connexion internet

        PIXLIVE
        points positifs: interface de création intuitive (réalisation facile de l’overlays et de l’agencement des éléments multimédias), les vidéos sont chargées directement sur la plateforme de création, détection rapide et efficace de l’overlay (l’aura), diverses propositions d’interaction avec les éléments multimédias
        points négatifs: les auras ne fonctionnent gratuitement que sur une durée limitées de 2 mois

        AURASMA
        points positifs: aucun? sauf à la lecture de votre site ^^
        points négatifs: interface de création basique et moyennement intuitive et ne laissant pas beaucoup de possibilité dans les interaction avec les éléments multimédias, les images ne sont que des liens URL (problème si un site change ses données ou si celui-ci disparait), le overlay est une photo (assez problématique pour la reconnaissance de l’aura), détection peu fiable

        Si je résume rapidement, PIXLIVE semble être beaucoup plus intéressant mais il est payant ou utilisable pour des projets temporaires n’excédant pas 2 mois.
        A la lecture de votre site, AURASMA semble plutôt concluant mais aucune de mes tentatives ont été concluantes. Je me retourne donc, une fois de plus vers vous, pour savoir si vous avez demandé auprès d’Aurasma des droits particuliers pour utiliser une interface de création différente ou plus riche que celle que l’on trouve sur le site AURASMA STUDIO.

        Bien à vous,
        Bruno Gonzalez, professeur de gribouillage

        J'aime

        • Bonjour Bruno,

          Je suis désolé si j’ai omis de vous répondre, ce n’était que par étourderie.
          Je vous remercie vivement pour la précision de votre comparatif entre ces diverses solutions techniques.

          A la vérité je n’ai pas récemment vraiment utilisé ni Layar ni PixLive. Je suis intéressé par les possibilités d’interactions entre les éléments que vous constatez avec PixLive.
          Concernant Aurasma, je ne suis pas assuré de comprendre pourquoi vous écrivez que « les images ne sont que des liens URL », car dans le Studio de création on téléverse (upload) des images, non des liens. Peut-être ai-je mal compris votre remarque ? J’utilise l’interface standard (je crois qu’elle est unique) studio.aurasma.com.

          Dans le plaisir de vous lire,

          F. Jourde

          J'aime

          • Bonjour et merci beaucoup pour votre réponse et pour tous vos efforts de communication que vous faites autour de vos travaux,
            Il semblerait effectivement que j’ai fait une confusion entre deux applications au sujet des liens URL pour les images (mais il me semble que les vidéos trop importantes doivent être liées à une adresse URL dans Aurasma).
            Je suis très surpris par vos résultats et vous félicites de nouveau pour votre travail.
            Mon véritable souci provient de la détection des auras dans Aurasma.
            Constatez-vous des problèmes avec la détection des auras, vous aussi?
            Avez-vous photographié chacune des pages de votre livres pour réaliser vos auras ou les avez-vous scannées?

            J'aime

  22. Bonjour Bruno,
    Merci pour vos encouragemets.
    En effet, sur Aurasma il faut des vidéos assez courtes pour des fichiers légers, sinon il faut placer un lien. Voir http://www.aurasma.com/wp-content/uploads/Customer-Guidelines.pdf, p. 17 : « Video Overlay specifications ». La fichier peut en théorie peser jusqu’à 100MB, mais seul le MP4 permet le streaming (le FLV doit être d’abord téléchargé pour être lu).

    Concernant la détection des auras, il faut en effet prendre soin à la qualité et à la configuration des « triggers » ainsi qu’aux conditions d’éclairage lors de la détection, comme encore à la qualité de l’optique utilisée (certains appareils mobiles ont une optique de trop basse qualité). Voir p. 10 : « What makes a good Trigger Image? ».

    Je n’ai pas photographié mais scanné les pages du manuel, puis exporté en PNG.

    F.

    J'aime

    • Bonjour et merci beaucoup pour vos réponses.
      Il semblerait effectivement qu’il soit impératif de scanner les pages pour une bonne détection des auras, ce que je n’avais pas fait du tout. Je pense vraiment que c’est le point faible d’Aurasma qui ne propose pas un système de détection efficace et plus sophistiqué que ces concurrents.
      Merci encore ;)

      J'aime

  23. Pingback: Signets du jour (weekly) | ticechampagnole

  24. Pingback: Aurasma : les bases de la réalité augmentée (iPad, iPhone, Android) | DeclicKids, applis enfants - catalogue critique d'applications iPad iPhone Android Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s