Corrections de copies : du papier au numérique, via la reconnaissance vocale

source CC Etwood sur Flickr.com

Mon souci d’optimiser les corrections des travaux d’élèves est constant, pour les rendre à la fois plus rapides pour l’enseignant et plus complètes et utiles pour les élèves.

Pour cela, il me paraît efficace d’utiliser des outils numériques, — tout en laissant les élèves rendre leur travaux sur des copies papiers traditionnelles.

J’ai déjà exposé la correction par annotations vocales ; j’explore à présent l’utilisation d’un logiciel d’écriture par reconnaissance vocale (Dragon Dictate). La procédure consiste toujours à partager avec chaque élève un document en ligne sur lequel se placent les corrections des divers travaux (il serait possible d’imprimer ces documents, mais ce serait pour moi un travail supplémentaire assez lourd au regard du nombre d’élèves).

J’utilise pour cela Evernote, qui permet la publication dans un même document de textes, de liens, d’images et de fichiers joints (word ou pdf). Il est alors possible, pour chaque travail d’élève, de saisir des annotations et de placer éventuellement des compléments d’information. En marge de la copie de chaque élève, il suffit de placer des numéros correspond aux commentaires et compléments placés sur le document en ligne.

Pour saisir les commentaires, il est possible d’utiliser le clavier, mais aussi une application de reconnaissance vocale. Pour l’heure, cette solution fonctionne surtout en utilisant un ordinateur (plutôt qu’une tablette ou un ordiphone). La reconnaissance vocale offerte par l’application Dragon Dictate est très fiable et l’écriture se montre souvent plus rapide par la dictée que par la frappe au clavier. Elle permet de ne pas devoir manipuler le clavier, et de garder copies et stylo en main.

  • Un immense avantage est que le document numérique n’impose pas de limite d’espace, — contrairement aux ridicules marges des copies. Les annotations et les conseils peuvent être approfondis.
  • Un autre avantage est qu’il est très facile de copier-coller dans un document commun les éléments de corrections d’un élève utiles pour toute la classe. J’utilise pour cela un blog, dans lequel les billets correspondent aux corrections des différents travaux.

Voici un exemple montrant l’efficacité des applications Evernote et Dragon Dictate en situation de correction numérique :

 

Addition de janvier 2013 : l’usage de la plateforme Spiral (voir le billet)

 

Un autre exemple (trouvé ici) :

Une réflexion sur “Corrections de copies : du papier au numérique, via la reconnaissance vocale

  1. Ping : Vers une correction formative et « conversationnelle  des travaux scolaires « Site compagnon de François Jourde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s