“It takes two to tango” : implication des élèves dans la visualisation et la différenciation des évaluations

 

L’évaluation doit impliquer l’évalué et l’évaluateur (“It takes two to tango”), et elle gagne aussi à être différenciée selon l’état de finalisation du travail. Pour répondre à ces deux exigences, je reprends une stratégie de Tom Barrett (The 30% feedback) pour l’intégrer aux outils numériques d’écriture collaborative (notamment Google Documents) et pour créer un tableau de bord de l’enseignant (dans Google Drive et dans Google Classroom).

Lire la suite

A la rencontre de Petite Poucette, par-delà les frontières

À l’invitation l’édition 2015 du REFER (Rendez-vous des écoles francophones en réseau) et plus spécialement de Monique Lachance (@lacmonique) et de Nathalie Couzon (@nathcouz), la réflexion a été engagée sur le thème “Le numérique à l’école : entre humanisme et utilitarisme”.

Des élèves de mes cours de philosophie (niveau première) se sont lancés dans des projets collaboratifs avec des camarades de France et du Québec (voir “Rendez-vous transatlantique avec Michel Serres et le Refer”, par Jean-Michel Le Baut, — qui alui-même participé activement avec ses élèves). Plusieurs projets ont été menés.

1) Un travail d’écriture multimédia autour de Petite Poucette, le récent essai de Michel Serres consacré aux mutations de notre monde. Les productions des élèves (textes, vidéos, cartographie, animations…) sont venues enrichir l’ouvrage du philosophe, au moyen d’une publication en réalité augmentée (visualisable via les smartphones, application Aurasma).

2) Des débats ont été organisés entre quelques élèves de l’Ecole européenne Bruxelles I et de  l’École secondaire Cardinal-Roy (Québec), en collaboration avec l’excellente Annie Turbide (@aturbide).
Quatre affirmations ont été mises en débat : “Avec Internet, plus besoin d’aller à l’école“, “Aujourd’hui, apprendre par cœur est inutile”, “Avec les réseaux sociaux, on n’est plus jamais seul”, “Internet rend l’humanité plus tolérante”.

En équipes de deux — hors des heures de cours —, les élèves ont préparé leurs argumentaires (en communiquant par Skype et Facebook et en élaborant des cartes d’idées collaboratives). Les débats ont eu lieu en visioconférences — pour les miens, durant les vacances de février ! Ils ont donné lieu à des rencontres et à des échanges très stimulants.

3) Deux discussions ont été enfin organisées entre des équipes mixtes belgo-québécoises et le philosophie Michel Serres lui-même, très merveilleusement disponible. Après avoir préparé collaborativement leurs argumentaires, les équipes mixtes d’élèves ont échangé en visioconférence avec Michel Serres (présent depuis la France). L’évènement a été transmis le 18 mars en webdiffusion, dans le cadre du colloque du REFER (Montréal).

Je remercie mes collègues canadiens et français pour leur joyeuse énergie, et surtout les élèves qui se sont lancés avec enthousiasme dans cette aventure, conjuguant leur intelligence et leur créativité pour inventer l’école d’aujourd’hui, pour explorer ou inventer de nouveaux territoires pédagogiques.

“Espace de circulation, oralité diffuse, mouvements libres, fin des classes classifiées, distributions disparates, sérendipité de l’invention, vitesse de la lumière, nouveauté des sujets aussi bien que des objets, recherche d’une autre raison… : la diffusion du savoir ne peut plus avoir lieu dans aucun des campus du monde, eux-mêmes ordonnés, formatés page à page, rationnels à l’ancienne, imitant les camps de l’armée romaine. Voilà l’espace de pensée où habite, corps et âme, depuis ce matin, la jeunesse de Petite Poucette.”
Michel Serres

Des espaces partagés d’écriture avec WorkFlowy

Nous découvrons souvent dans les outils numériques des possibilités d’usages inattendus, des détournements qui sont autant de catachrèses (terme désignant d’abord l’emploi d’un mot au-delà de son sens propre, la catachrèse peut désigner un « écart entre le prévu et le réel dans l’utilisation des artefacts » (Pierre Rabardel [1]). Ces catachrèses peuvent permettre de répondre à des besoins didactiques, ou encore d’inventer de nouvelles situations d’apprentissage.

Je voudrais présenter ici quelques catachrèses pédagogiques de WorkFlowy.

Lire la suite