Rédiger des évaluations en concaténant les cellules d’un tableur

vJ’ai déjà présenté plusieurs manières d’utiliser un tableur pour optimiser l’évaluation des élèves et la communication de ces évaluations (« Cocher, filtrer, copier, coller : évaluer avec un tableur« , « Une rubrique dans un tableur : évaluer plus efficacement les élèves« ).

Voici un nouveau procédé, facilement adaptable à différents contextes, reposant sur des feuilles de calculs, des menus déroulants et la concaténation des remarques.

Le tableur utilisé est Google Sheets, mais le procédé est déclinable sur d’autres tableurs (Excel notamment). Toutefois, grâce à ses modules complémentaires, Google Sheets permet des opérations intéressantes, comme l’export et l’impression au format texte ou la communication des évaluations aux élèves par publipostage.

Des modèles de tableurs duplicables et modifiables sont proposés en fin de billet.

Présentation générale

Vidéo

Diaporama


Lire la suite

Des lettres d’auto-évaluation pour une évaluation conversationnelle

Cher professeur

Briser le monopole de l’évaluation

Puisqu’il s’agit de développer l’autonomie des élèves, toutes les occasions sont bonnes pour les « sortir du siège de passager » et « les placer au volant » de leur apprentissage (selon la métaphore filée par Ike Shibley dans « Putting Students in the Driver’s Seat« ).

L’enjeu est particulièrement sensible concernant l’évaluation : on sait quel puissant levier d’apprentissage constitue l’auto-évaluation, comme l’a documenté John Hattie. Mais on sait aussi à quel point le monopole des enseignants dans l’évaluation rend les élèves passifs dans leur apprentissage, comme le rappelle Arthur Chiaravalli (« Teachers Going Gradeless. Toward a Future of Growth Not Grades« ) :

Capture d_écran 2017-04-23 à 18.13.32

Comme le formume Catlin Tucker :

« Like too many aspects of edu, students play a passive role in the traditional grading system. »

Entrer en correspondance

Dès lors, pourquoi ne pas impliquer explicitement les élèves en leur proposant de rédiger régulièrement des lettres d’auto-évaluation ?

Inspiré par Arthur Chiaravalli (et ce qu’il nomme « linked letter »), je demande désormais à mes élèves de rédiger et de m’envoyer des lettres d’auto-évaluation (en voici les consignes).

L’élève est invité à rédiger un texte de présentation de lui-même, et d’auto-évaluation (il y a aussi une évaluation du cours et de l’enseignant). Il est attendu que l’élève place des liens vers des exemples de ses travaux montrant ses essais et son apprentissage.

Un processus réflexif de type ePorfolio

En ce sens, cet exercice s’inscrit pleinement dans la loghique du ePortfolio.

« Un ePortfolio est le résultat d’un processus (réflexif) au cours duquel son auteur collecte, sélectionne, organise, analyse et présente les preuves de ses expériences, réalisations et apprentissages — pour lui/elle-même ou une audience particulière. » — Serge Ravet.

Exemples

Voici des exemples de belles lettres d’élèves (au format Word) auxquelles je réponds par des commentaires :

S6PH2B_auto-évaluation_-_mi-semestre_2_docx__Mode_de_compatibilité_

> Lien vers la grande image.

eleve2

S6PH2A

Maintenir la conversation

L’exercice est très fructeux et contribue à développer une culture de l’évaluation formative continue et conversationelle. Comme le formule encore Arthur Chiaravalli : « The goal is to “keep the conversation going” as long as possible. »

going

C’est la même idée que propose d’ailleurs Catlin Tucker : “Conversations Instead of Grades. »

Entrer dans la danse ?

La correspondance en ligne est riche (notamment par les traces qu’elle génère), mais elle ne remplace pas de véritables entretiens individualisés. Cependant, il est difficile d’organiser de tels entretiens individualisés avec les élèves, en raison de la difficulté d’en trouver le temps et le lieu. Certes, on pourrait imaginer des entretiens vidéos, mais ici encore on déborde fortement le temps de la classe…

Une piste a cependant retenu mon attention : le dispositif de la rotation d’ateliers (« Station Rotation Model ») proposé par Catlin Tucker, couplé à sa proposition de ne jamais évaluer hors de la classe (« Stop Taking Grading Home« ).  — A explorer !

Une rubrique dans un tableur : évaluer plus efficacement les élèves

grilleLes enseignants cherchent à rendre les évaluations moins chronophages et plus utiles pour les élèves.
L’intérêt des grilles est ici connu : elles encadrent la subjectivité de l’évaluateur et réduisent la portée de certains biais de jugement, elles améliorent la fidélité et la stabilité des évaluations, elles ont généralement la faveur des apprenants, elles génèrent des traces d’apprentissages, elles améliorent la rapidité de l’évaluation (voir ce qu’en dit l’Université de Genève).
Voici une proposition d’utilisation de grilles d’évaluation avec un tableur en ligne. L’outil choisi est Google Sheets, dont certaines fonctions avancées (création de documents et publipostage) ne sont à ma connaissance pas encore disponibles dans les autres outils. Ce dispositif est bien entendu adaptable à différentes situations d’évaluation, pour différents niveaux scolaires et différentes matières.
N.B. : j’avais déjà présenté un dispositif basé sur un formulaire lié à un tableur (« Corriger des copies avec un formulaire« ) ou un autre basé sur des copies numérisées au format pdf (« Corriger numériquement (et efficacement) des copies papier »).

Lire la suite

Formulaires de suivi autonome et formatif des devoirs

qSuivre les travaux de nos élèves est une tâche importante. Cette tâche peut cependant devenir fastidieuse en évaluation formative, lorsque l’enseignant accorde une marge de manœuvre aux élèves pour le choix, le rythme et le délai de remise des travaux : qui a rendu ? qui n’a pas rendu ? qui a commencé et non finalisé ? qui a repris son travail pour l’améliorer ?… Pourquoi ne pas alors responsabiliser davantage les élèves en leur confiant une bonne partie de cette tâche de suivi ? Et comment le faire numériquement ?

Je propose un dispositif basé sur des formulaires de suivis dynamiques (l’enseignant peut ajouter progressivement des entrées correspondant aux nouveaux exercices), individualisés et modifiables (chaque élève peut modifier l’état d’avancement de ses propres travaux).

L’outil proposé est Google Forms, accessible avec un compte Google (non nécessaire pour les élèves). Cet outil permet aussi de générer des statistiques au format graphique à partir des réponses qui remplissent automatiquement un tableur en ligne.capture-decran-2016-10-09-a-20-56-26

Lire la suite

Corriger des copies avec un formulaire

La correction des copies est une tâche importante, mais chronophage. Comme de nombreux collègues, je cherche des méthodes pour optimiser ce travail. Je présente ici un dispositif efficace basé sur un formulaire lié à un tableur. Les outils utilisés sont Google Forms et Google Sheets (une solution semblable pourrait être mis en place avec Office 365).

Ce dispositif mobile permet à la fois de gagner du temps et de communiquer aux élèves des évaluations explicites et complètes. Basé sur des outils en ligne, il peut être utilisé sur tout ordinateur ou terminal mobile connecté. Il permet aussi l’archivage des évaluations (même lorsque les élèves rendent des travaux au format papier).

Voici le schéma du dispositif.27777011986_4f6e8ee45a_c

Préparer le formulaire

Le formulaire (il peut être le même tout au long de l’année) contient des champs pré-renseignés permettant des sélections rapides :

  • sélection de la classe ;
  • sélection du nom de l’élève ;
  • sélection du travail corrigé ;
  • date du travail ;
  • sélection des niveaux de réussite des diverses tâches ;
  • sélection des éventuels commentaires typiques (commentaires récurrents) ;
  • champ d’écriture de éventuels commentaires personnalisés (on peut faire correspondre les remarques avec des numéros placés dans les marges des copies) ;
  • champ d’attribution de la note.

 

Remplir le tableur à partir du formulaire

Tout en lisant la copie évaluée, on remplit le formulaire (annotations numériques qui supposent de réduire au maximum les annotations au stylo sur la copie elle-même).

2016-06-21_18-45-35

Après l’enregistrement (envoi) de chaque formulaire, les éléments remplissent automatiquement le tableur lié. Cela permet plusieurs opérations, notamment :

  • durant l’évaluation, on peut copier-coller les commentaires récurrents : après avoir corrigé quelques copies, des profils de travaux se répètent et il alors facile de copier-coller ces commentaires en les plaçant dans le formulaire, tout en conservant la possibilité de les éditer pour les adapter aux cas particuliers ;
  • il est aussi possible, pourquoi pas, de rechercher et remplacer automatiquement certains éléments de commentaires pour les préciser (avant communication aux élèves) ;

2016-06-21_18-55-06.png

 

  • après l’évaluation, on peut faire des statistiques et des tris d’élèves.

Capture d’écran 2016-06-21 à 18.48.41.png

Communiquer les évaluations

A partir du tableur, on peut communiquer les évaluations aux élèves. Plusieurs solutions sont ici possibles  :

  • imprimer une page de synthèse pour chaque élève, en utilisant un module complémentaire :
  • envoyer les évaluations par publipostage à chaque élève, en utilisant un module complémentaire :

Voici un exemple de courriel publiposté via le module Yet Another Mail Merge, avec à droite le modèle de courriel avec les marqueurs (<< >>) et à gauche un courriel rempli automatiquement avec les éléments du tableur :

 

Formulaire de démonstration

Des suggestions ?

Ce dispositif est fonctionne déjà assez bien, mais il est sans doute améliorable… grâce à vous suggestions.

Communiquer des liens en série (liens courts et codes QR)

Pour communiquer des url de manière analogique (recopie ou impression sur papier), il est efficace d’utiliser des url raccourcies ou des codes QR . En effet, les url courtes sont faciles à écrire et à saisir sans risque d’erreur ; les codes QR décodés par les terminaux mobiles (ordiphones et tablettes) renvoient immédiatement aux url qu’ils contiennent.

S’il est facile de générer des url raccourcies (sélection d’outils) et des codes QR (sélection d’outils), il reste cependant moins facile d’en générer en série, de façon quasi-automatisée. Or cela peut être très utile voire nécessaire, notamment pour communiquer à des apprenants des collections de liens ou des liens vers des ressources individualisées.

Je propose ici quelques solutions pour générer des liens courts et des codes QR grâce aux applications Google Apps (il faut disposer d’un compte Google). Lire la suite

Transmettre des commentaires oraux pour des travaux sur papier

Les commentaires oraux sur les travaux des apprenants sont pédagogiquement efficaces (1). Parce qu’il n’est pas toujours facile des les communiquer en présentiel, il est intéressant de pouvoir les communiquer à distance (sous forme d’enregistrements audio de vos commentaires oraux). Cela est possible, même si vos élèves ou vos étudiants vous remettent leurs travaux au format papier (un précédent billet détaille une méthode avec un terminal de poche Android).

Je propose ici un schéma présentant les différentes étapes et les différents outils mobilisables. Ce schéma sera mis à jour et complété (dans sa version en ligne).

Feedback audio.png

Lire la suite