Pratiques numériques d’avril : de belles promesses

Pour mémoire, je viens d’expérimenter quelques pratiques numériques (TICE) très encourageantes. Les voici.

Ecriture et annotations collaboratives avec www.diigo.com

J’ai placé sur des textes publiés en ligne des questions sous formes de « sticky notes ».  J’ai ensuite demandé à des groupes d’élèves de répondre collaborativement à ces questions, dans le cadre de séances en salle multipostes. Ce travail sera continué par les élèves depuis leur domicile.
N.B. : je commence à utiliser diigo pour la constitution de signets sociaux annotés à destination du cours de philosophie.

Elaboration collaborative d’une carte d’idées avec www.mindmeister.com

En salle multipostes, les élèves cherchent des arguments pour et contre une questions philosophique. Ils placent ces arguments dans une même carte d’idées collaborative (« wikimap »), dans une sorte de grande remue-méninge.  Je peux quant à moi retracer l’historique de toutes les interventions (frise chronologique avec jeux de couleurs pour identifier les élèves).
Lors d’une seconde séance, ces arguments sont mis en ordre et approfondis. La collaboration sera continuée à domicile.
N.B. : mindmeister intègre un outil de chat en mode collaboratif.

Ecriture collaborative avec http://typewith.me

En salle multipostes, les élèves sont répartis en groupes de deux (les élèves sont assis à distance l’un de l’autre et sont associés en évitant les affinités). Les élèves rédigent une étude de texte en partageant le même outil d’écriture, qui intègre un module de chat. Ce travail sera poursuivi hors du cours. Les étapes de l’élaboration peuvent être sauvegardées. Je peux intervenir à distance dans le travail de chaque groupe.

Prise de note et écriture en cours via un clavier sans fil et un vidéo projecteur

Dans une salle équipée d’un vidéoprojecteur, un élève est chargé de formuler ce qui se dit (prise de notes sur le cours, formulation d’une argumentation, d’une thèse d’un texte, etc.) à l’aide d’un clavier sans fil (intégrant une souris). Cela produit une assez forte interaction entre les élèves (et moi-même !). Tout le monde peut suivre à l’écran ce qui se formule, et intervenir pour le corriger Le clavier peut facilement circuler entre les élèves… et provoquer une mise travail de certains habituellement peu actifs.

En essai : confection de questions autour du cours via un formulaire Google Docs.

A la fin d’une séquence ou d’une analyse, les élèves sont invités à concevoir une (ou plusieurs) question(s) àposer aux autres classes étudiant le même sujet. Clavier sans fil, vidéoprojecteur et écriture dans un formulaire Google Docs (qui pourra être le même pour toutes les classes, donc qui sera augmenté par chaque groupe). Ce questionnaire sera placé en ligne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s